Coup de coeur du festival MNM: White_Box acquiert une groupie

Le festival MNM c’est comme une vieille amie qui te passe un CD d’un groupe underground en te disant: « Écoute ça, c’est vraiment trop bon ». Quelques années plus tard tu te rends compte que ce même groupe inconnu est devenu le band le plus cool du moment. Il y a une certaine fierté à savoir que tu es groupie depuis le début.

J’ai officiellement postulé au poste de groupie du groupe PURFORM, duo formé de Yan Breuleux et Alain Thibault.


À en croire par le nombre de gens qui discutaient après le concert toujours assis à leur siège, je ne suis pas la seule. J’ai parlé à un groupe de jeunes , qui me confirme leur enthousiasme.  « Faut pas chercher à comprendre, ça gâche l’effet » confie Marie Clouâtre, en se référant à l’importance des sens (et non de l’intellect) dans le concert de Purform… Mais: « L’atmosphère va rejoindre tous les gens » me dit Jean-François Clermont, designer graphique. Quelle atmosphère? Celle de l’intemporel  semble la réponse commune.

Le concert/spectacle/expérience visuello-sonore du duo était effectivement une expérience riche, sensuelle, vibrante, vivante, hypnotique et humaine… je ne peux pas arrêter d’en dire du bien: je me suis même arrêtée au Salon des Nouvelles Musiques pour dire à François, le responsable, qu’il devait absolument voir ça.

Thibault et Breuleux sont les concepteurs de l’événement White_Box. Le spectacle se passe devant un triptyque de grands écrans installés au fond de la scène de la 5e salle de la Place des Arts. Les deux, chacun à leur ordinateur et tablette numérique installés de part et d’autre de la salle, manipulent leurs instruments. Leurs doigts graciles au clavier produisent un son d’ambiance d’une série de clips déjà préenregistrés, parfaitement marié à l’image abstraite superbement esthétique. « En additionnant les deux (son et image), il y a une unité qui ne vient ni de l’un ni à l’autre », confirme Breuleux. C’est la symbiose, me dit-il, qui fait vivre le médium.

Ils apportent à la technologie toute la chaleur qu’il lui manquait auparavant. « La technologie n’est pas plus froide qu’un violoncelle! » rétorque Breuleux à cette observation, « Il faut savoir quoi en faire. »

Et voici ce qu’ils en ont fait: une synthèse gracieuse d’images et de sons. Résultat: un monde dans lequel l’auditeur est entraîné.

De plein gré.

White Box (teaser) from Alain Thibault on Vimeo.
White_Box
24-25-26 février
La 5e salle de la Place des Arts
Spectacle de Purform (Yan Breuleux, Alain Thibault)

Publicités

One response to “Coup de coeur du festival MNM: White_Box acquiert une groupie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :